Mais Ousmane Sonko s’est empressé d’ajouter qu’il comprend cet incivisme fiscal. Il est, selon le président de Pastef, le résultat du comportement de dirigeants véreux, qui détournent souvent les recettes fiscales. C’est pourquoi il a décidé de sévir contre les malversations dans sa mairie. Il dit : «Tant que je serai maire de Ziguinchor, les agents ou conseillers municipaux qui oseront détourner, ne serait-ce que 50 000 francs CFA, seront traduits en justice.»